Tom LABOUR

Les arbres remarquables de la Riolle (4): les pêchers de la justice.

Carré de Busserolles dans son « Dictionnaire historique, géographique et biographique de l’Indre et Loire » (1878) signale 27 lieu-dits du département portant le nom de « Justice ». L’un d’eux se situe à La Chapelle Blanche Saint Martin, sur la route qui relie Bossée à Ligueil en passant par la Croix tire-oeil. La Justice est un hameau marqué

La crime: le polar à portée de Riolle

Nous avions consacré un post à l’étrange cuvette qu’on peut distinguer dans la grande parcelle cultivée sous la Grenière. L’étrangeté de la situation, les incertitudes concernant l’origine de ce particularisme isolé, et le silence des géologues consultés, ont conduit aux plus folles hypothèses. La Crime, puisqu’il faut bien appeler cette grande pièce de terre par

La Riolle: la perle de la boutonnière de Ligueil

La « boutonnière de Ligueil » est le terme consacré pour décrire les spécificités géologiques, agricoles et paysagères d’un territoire particulier constitué d’une douzaine de communes: Bournan, Ciran, Civray sur Esves, Cussay, Esves le Moutier, La Chapelle Blanche, Ligueil, Mouzay, Sepmes, Vou, Varennes. Evoquer la boutonnière de Ligueil c’est faire référence à une unité de paysages, de

L’étrange cuvette de la Crime

A force de regarder chaque recoin de la vallée, on découvre des petits détails qui interrogent. Tel est le cas de cette cuvette qu’on aperçoit dans le champs en pente, au nord la Grenière (parcelle de la Crime), quand on circule sur le coteau rive droite de la Riolle. Cette cuvette s’observe quel que soit