Le bélier du Moulin de Ménard

Un bélier est un dispositif hydraulique qui permet de profiter de l’énergie cinétique d’un cours d’eau pour actionner un système de clapet pour chasser de l’eau dans des canalisations de distribution vers des lieux distants et plus élevés. Autrement dit, avec un bélier hydraulique on peut remplir des citernes éloignées du cours d’eau, et situées en hauteur. Le système permet donc d’envisager une récupération d’eau 24h sur 24, 7 jours sur 7, sans apport d’énergie extérieure.

C’est un système ancien qui a été mis au point en 1782 par Joseph Montgolfier (par ailleurs co-inventeur avec son frère, Jacques, de la Montgolfière) et Aimé Argand. Ces inventeurs eurent l’idée d’utiliser la force des « coups de bélier » qui se produisent dans les circuits hydrauliques, au moment de la variation brusque de la vitesse de circulation du liquide, soit à la suite d’une fermeture/ouverture rapide d’une vanne, soit au démarrage/arrêt d’une pompe. (Fig1)

De 1900 à 1979 un bélier hydraulique remarquable, installé à Civray sur Esves par la société Bollée du Mans, fut utilisé pour remonter de l’eau du Ruisseau de la Roche (avant sa confluence avec l’Esves), à partir du Moulin de Ménard jusqu’au Château d’Allet distant de 2 km et perché près de 40 mètres plus haut que le bélier! (Fig 2)

Le bélier du moulin de Ménard a ainsi fonctionné sans apport d’énergie pour remplir, en permanence, par un système de canalisations enterrées, un réservoir au château d’Allet. Il alimentait non seulement le château mais aussi trois fermes alentours. Le mécanisme est, parait-il, encore en état de fonctionner.  (Fig 3 à 10) (Cliquez sur les images pour les agrandir. Les refermer en cliquant sur la croix)

Bien sûr le Ruisseau de la Roche serait à curer. Oui les circuits enterrés sont sans doute à revoir. Mais franchement ne serait-ce pas un beau défi pour des amoureux du patrimoine de remettre en fonctionnement ce bélier de Civray? Plus écologique tu ne peux pas. Plus représentatif du patrimoine historique (Allet), industriel (Bollée) et agricole (les cultures et le moulin), c’est impossible.

Subventions et tourisme, les mamelles de notre renaissance. Des volontaires?

4 réflexions sur “Le bélier du Moulin de Ménard”

  1. Il existe aussi un très bel exemple, très visible, à Montrésor où l’eau de l’Indrois était remontée jusqu’au château.

  2. Merci de votre information. Oui notre sud-Touraine dispose de trésors que nous laissons disparaître; et c’est grand dommage. J’irai voir à Montrésor le bélier que vous signalez.

  3. Merci encore pour cette information.
    Je ne connaissais pas cette géniale invention.
    Je vais faire connaître cette technique à ma famille, à mes amis…et à des écolos !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

The maximum upload file size: 8 Mo. You can upload: image, audio, video, document, spreadsheet, interactive, other. Links to YouTube, Facebook, Twitter and other services inserted in the comment text will be automatically embedded. Drop file here