Les 4 ponts « sans noms » de la Riolle

Officiellement, un pont routier qui franchit un cours d’eau identifié, présente de chaque coté un panneau indiquant le nom du cours d’eau franchi. Il y a ainsi 5 ponts officiels sur la Riolle. Mais il y a aussi des ponts qui passent au dessus de la Riolle, qui peuvent être utilisés par des véhicules routiers ou agricoles, mais qui ne disposent pas de panneaux indiquant le nom du cours d’eau franchi. C’est cette absence de nom du cours d’eau qui nous a fait désigné ces ponts de « ponts sans noms».

Au XIX° siècle, avec les crues d’hiver de la Riolle il était souvent difficile pour les habitants des fermes « des Termellières, de la Génière, de la Voltière et de Géron »  de passer la rivière sans faire un grand détour de 2 à 3 km. Ces lieux-dits avaient été rattachés à la Chapelle Blanche (au détriment de Bournan) avec le cadastre de 1832. Mais Bournan avait récupéré de bien meilleurs territoires avec la Davière et la Durellière.

En 1873 de graves inondations ont poussé le conseil municipal de la Chapelle Blanche à projeter la construction de 2 passerelles au Gué Joubert et au Gué de Géron pour permettre le franchissement de la Riolle, malgré les crues, aux habitants des hameaux désignés ci dessus. Un budget de 200 Frs fut voté. Bien entendu les passerelles envisagés en 1873, si elles ont été construites, ont disparu. Elles ont été remplacées dans la seconde moitié du 20° siècle par des ouvrages plus solides puisqu’ils permettent le passage de gros tracteurs. En général il s’agit de poutrelles métalliques posées sur des socles en béton, recouvrant une grosse canalisation en tôle ou en béton, elle même couverte de terre. Malgré les crues il faut noter que ces ponts ne semblent pas avoir trop souffert ni du temps qui passe ni du passage des engins.

Nous en avons relevé 4: les deux premiers comme indiqués à la Chapelle Blanche en bas de Géron, et sur le chemin des Termelleries à Prix (Gué Joubert), et  encore deux autres sur la commune de Bournan en bas de la Bataillerie et en bas de Chemely au gué de la Planche. (Fig1)

Cliquez sur les illustrations pour les agrandir. Réduire en cliquant sur la croix en haut à droite

1- Le pont de Géron, est le plus en amont, à l’emplacement du gué de Géron. (Fig 2 à 5)

2- Vient ensuite vers l’aval, le pont du gué Joubert, lui aussi situé entre les ponts du Puits Bérault et celui des Aigremonts. (Fig 6 à 9)

3- Le pont de la Bataillerie est encore situé en amont du pont des Aigremonts (Fig 10 à 13)

4- Le pont de Chemely, est situé plus en aval, entre le pont des Tabardières et celui de Bagneux. Sur la carte IGN de Bournan il est à l’emplacement d’un gué nommé: gué de la Planche. (Fig 14 à 17)

En plus de ces « ponts sans noms » le franchissement de la Riolle, à pied sec, peut se faire par des petites passerelles de randonnée plus ou moins visibles. Nous les évoquerons dans un prochain post.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

The maximum upload file size: 8 Mo. You can upload: image, audio, video, document, spreadsheet, interactive, other. Links to YouTube, Facebook, Twitter and other services inserted in the comment text will be automatically embedded. Drop file here