La chapelle Saint-Hubert

Qui connait la chapelle Saint Hubert de Bournan?

De toute évidence cette chapelle est l’enjeu de bien des questions et nous allons tenter de donner les informations qu’on peut recueillir sur ce bâtiment en triste état.

Aucune trace de chapelle Saint-Hubert à Bournan dans le texte de référence de Carré de Busserolle (1) concernant cette commune (en 1878); alors que cet auteur incontournable y cite bien entendu l’église paroissiale Saint Martin, ainsi qu’une autre église dédiée à la sainte Vierge (mais qui tombait en ruines au milieu du XVIII ième siècle), et encore deux chapelles, l’une placée sous le vocable de saint Paul, l’autre appelée chapelle Saint-Sixte. Par contre une chapelle Saint Hubert existerait sur Sepmes.

Pourtant, sur la rive gauche de la Riolle, sur la pente septentrionale de Bagneux, en direction nord-ouest (Fig 1) , existe une ruine que la rumeur désigne comme une ancienne chapelle. Et, de fait, ce petit bâtiment en ruine est bien une ancienne chapelle recouverte de végétation et de noyers. (Fig 2 à ) L’emplacement de ce bâtiment ne laisse aucun doute: il est bien sur Bournan puisque sur la rive gauche de la Riolle.

En fait c’est à la rubrique consacrée à Sepmes par Carré de Busserolle qu’on trouve mention de cette chapelle: « Sur le territoire de Sepmes se trouvaient deux chapelles, l’une dédiée à Saint Gratien, l’autre à Saint Hubert. Cette dernière, qui était desservie par le curé de Bournan, fut vendue nationalement le 4 pluviôse an VI »

Il reste donc deux hypothèses: soit Carré de Busserolle s’est trompé en plaçant cette chapelle à Sepmes, soit les limites communales entre Sepmes et Bournan ont été modifiées entre 1878 et 2021 (nous étudierons ce point dans un prochain post).

Mais d’autres informations pourraient venir conforter l’option bournanaise de la chapelle Saint-Hubert.

Sur le site « world of ruins » nous pouvons lire: « Datant du XIII ième siècle mais remaniée au XVI ième  siècle, la chapelle Saint-Hubert servait de sanctuaire domestique au château de Bagneux, et appartenait à la paroisse de Bournan. Elle est présentée comme détruite à la Révolution ».

Le site Tourainissime évoque cette chapelle en ces termes: « Au nord-ouest du château de Bagneux, la chapelle Saint-Hubert a été construite au XIII ième siècle (portail en anse de panier). Un souterrain allait de la cour du château à la chapelle. Aujourd’hui c’est une ruine située au milieu d’un bosquet d’arbres »

Et puis, il faut aussi citer André Montoux qui écrit en 1972, au sujet du souterrain de Bournan, dans le bulletin de la Société Archéologique de Touraine: « Les entrées primitives (du souterrain de Bournan), obstruées, ne sont pas localisées. Ce souterrain irait du château (de Bagneux) à la chapelle Saint-Hubert (datant du XIII ième siècle) qui est aujourd’hui une ruine située au milieu d’un bosquet d’arbres, soit une distance d’environ 2,5 km…( jusqu’à l’église de Bournan) ».

Si la chapelle Saint-Hubert existe bien sur la pente nord de Bagneux, il reste à savoir si, d’une part, elle a un jour fait partie de la commune de Sepmes, et d’autre part, si elle est (ou, a été) reliée par un souterrain vers le château de Bagneux, et /ou vers le souterrain refuge de Bournan.

Ces questions ne sont-elles pas de nature à éveiller bien des vocations d’historiens ou  d’archéologues parmi les enfants de la Riolle?

Nous serons heureux de publier ici toutes les informations que nos lecteurs pourraient nous transmettre au sujet de cette chapelle.

Bibliographie

Carré de Busserolle J.X Dictionnaire géographique, historique, et biographique de l’Indre et Loire 1878- 1884.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *