Les Saints de la Riolle

Le sud Touraine est particulièrement riche d’enfants illustres: Rabelais, Descartes, Balzac, De Vigny…! On peut facilement imaginer que ces grands noms ont pu fouler la vallée de la Riolle.

De même l’histoire religieuse crédite notre petit territoire de la présence de nombreux saints et saintes: Maure et ses 9 enfants (dont Saint Epain et Saint Branchs), Britte, Aventin, mais surtout Martin et Gratien que les histoires personnelles, pour partie,  inscrivent vraisemblablement dans le cadre de la Riolle.

Pour Saint Martin, le grand Martin de Tours, la légende dit qu’il eût maille à partir avec des brigands, à la fin du quatrième siècle, en un lieu-dit Chapellois nommé depuis « Fontaine Saint Martin ». Nous évoquerons cette légende dans un prochain post.

Quant à Saint Gratien, la légende dit qu’il serait mort au bord de la Riolle en 733, à un endroit assez bien identifié.

Quand on parcourt les notices biographiques de ces Saints, telles qu’elles apparaissent sur internet, on ne trouve nulle trace de ces deux « légendes ». Bien sûr, pour tous les Saints et Saintes, les légendes cherchent à se faire passer pour des vérités historiques. Mais peut-on d’un coup réfuter toutes les légendes sans prendre le temps de les confronter aux évènements vérifiables ou probables? Doit-on considérer que les informations disponibles sur internet au sujet de Saint Martin et Saint Gratien sont des « vérités » ou est-on en droit de penser qu’elles sont incomplètes? Nos légendes locales ne sont-elles que de la fumée, autrefois destinée à soutenir les croyances de populations naïves?

Quand on évoque Saint Martin il semble au moins acquis qu’il ne s’agit que d’une seule et même personne, dont quelques éléments historiques solides ont été conservés. S’il eût un rôle crucial dans l’évangélisation de la Touraine, on peut imaginer qu’il pût un jour passer par notre vallée. Nous évoquerons la Fontaine Saint Martin.

Pour Saint Gratien la discussion est plus difficile, car il semble exister plusieurs Saints de ce nom. Le premier serait mort en martyr en 303 à Amiens, et canonisé en 628, sous le roi Dagobert. Les différentes communes de France qui portent le nom de Saint Gratien se réfèrent à ce personnage.

Mais ici en sud-Touraine on vénérait un autre Saint Gratien, pour lequel nous disposons d’un certain nombre de documents. Il fut associé en particulier à la ville de Sepmes; et à celle de Loches aussi.

Ajoutons à cela que sa mort s’entrecroiserait avec la fameuse bataille de Poitiers (ou de Tours, selon les auteurs).

Nous vous proposerons prochainement les éléments disponibles pour notre saint Gratien de la Riolle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

The maximum upload file size: 8 Mo. You can upload: image, audio, video, document, spreadsheet, interactive, other. Links to YouTube, Facebook, Twitter and other services inserted in the comment text will be automatically embedded. Drop file here