La Riolle au coeur de législatives

Pour de malheureuses raisons de santé, la député élue de la circonscription dont la Riolle fait partie, Sophie Auconie (UDI), a du se démettre de son mandat. Une élection législative partielle, les 30 mai et 6 Juin, concernera donc les 4 communes notre belle vallée.

La Riolle, qui fait figure de sacrifiée à l’éolien, va cristalliser les enjeux dits « écologiques » des candidats, d’autant qu’un des maires des communes de la Riolle se présente à l’élection.

Quatre binômes titulaires/suppléants en appellent donc à nos suffrages.

1- Sophie Métadier (sans étiquette), Maire de Beaulieu des Loches, (suppléant Mr. Michel Lamy,  chef de file de l’opposition à la Mairie de Chambray), sur une affiche portant les sigles de l’UDI et des Républicains, met en avant son expérience: « Une élue d’expérience pour nos territoires ». (Fig 1)

Dans l’interview qu’elle donne à 37° (L’information de la Touraine à la bonne température), on relève une affirmation claire d’opposition aux éoliennes de la Riolle: « Si on prend l’exemple du projet de Vou et La Chapelle-Blanche-Saint-Martin, on risque de se retrouver avec des éoliennes imposées, ce qui parait insensé. Le lobby éolien a presque la mainmise. Dans ce domaine là on n’écoute pas assez les territoires. » Mais dans la même interview on note cette phrase: « Sophie Métadier se disant complètement Macron-compatible… » qui pose un problème de cohérence. Macron a-t-il a un moment quelconque engagé la moindre action pour limiter les actions du lobby éolien? Ne faut-il pas au contraire voir dans le Président de la République le principal soutien du lobby éolien? Voter pour ce binôme est-ce miser sur des opposants déterminés à l’éolien ou soutenir l’autruche qui ne veut pas voir les dégâts du lobby éolien? L’ambiguïté ne favorise-t-elle pas l’abstention, ou les extrêmes?

2- Murielle Riolet (socialiste), adjointe au Maire de Chambray les Tours (suppléant Mr. Patrick Mercier, Maire de Civray sur Esves), sur son affiche portant le sigle du seul Parti socialiste, en appelle à « une société plus juste, plus écologique et plus solidaire ». (Fig 2)

Dans l’article que le même média consacre à cette candidate on peut lire: « Murielle Riolet pointe ainsi 5 engagements prioritaires : les leçons de l’épidémie, la protection de l’emploi et du pouvoir d’achat, la transition écologique, la santé et la sécurité ». Société plus écologique…transition écologique…pas besoin d’être un génie pour comprendre que cela veut dire plus d’éolien! Avez vous déjà entendu un « écologiste » appeler à moins d’éolien? L’affaire semble entendue pour la Riolle. Pourtant il ne faut pas oublier la présence du suppléant, Maire de Civray, Patrick Mercier dont la commune va déjà souffrir en direct des éoliennes de Sepmes (et se voit menacée d’un nouveau projet entre le bourg et Cussay), et qui a signé un engagement fort avec les maires environnants. (Fig 3) Encore une fois l’électeur se voit pris entre deux options totalement contradictoires. Soutien ou refus des éoliennes? Le double langage ne fait-il pas le lit de l’abstention, ou des extrêmes?

3- Zélie Geneix, étudiante (suppléant – Didier Vallée, 1°adjoint à la mairie de Chambray) présente son programme sur son affiche au sigle d’Europe Ecologie les Verts: « Ecologie, Solidarités et Démocratie ». (Fig 4) Je n’ai pas trouvé la moindre référence qui pourrait laisser penser que la candidate ou son suppléant puissent être en quoi que ce soit opposés au développement de l’éolien. Là les choses sont claires: la Riolle pourrait être une vitrine de ce que serait une campagne éco-responsable, engagée dans la production d’une énergie verte mise au service « des solidarités » citoyennes. Vu de Chambray, de Paris ou de Bruxelles cela peut avoir du sens. Vu de la vallée de la Riolle il y a fort à parier que ces candidats ne fassent pas le score du siècle. Une petite particularité à signaler: alors que sur toutes les affiches candidat(e)s et suppléant(e)s sont représenté(e)s de la même dimension, l’affiche Europe-Ecologie surdimensionne la femme par rapport à l’homme: un gros défaut en terme de parité. Si l’homme avait été le candidat et la femme la suppléante, le portrait de celle-ci aurait-il été de dimension réduite? Au risque de donner une image politique sexiste et machiste de tout le parti?

4- Jean Guy Protin, enseignant (Ambre Louisin suppléante) se présente sur son affiche, signée du logo du RN, en compagnie de Marine Le Pen sous le slogan: « une France qui vous protège ». (Fig 5) Mise à part la sécurité bien malin qui pourrait trouver là un embryon de programme ou de position quant à l’éolien. Les médias locaux ne parlent pas de ces candidats. Le site du Rassemblement National ne donne aucune info en accès direct sur sa position quant à l’éolien…Un sujet oublié? Un thème qui est absent du programme du parti? Les électeurs de ce binôme ne se détermineront donc pas sur la question des éoliennes dans la vallée de la Riolle. Par ailleurs, l’affiche RN impose l’image de la future candidate à l’élection présidentielle, en lieu et place de la suppléante, comme pour dire que l’échelon local n’est pas la priorité. (Fig 6)

Mon post n’a pas vocation à guider les électeurs. Je me sens pourtant autorisé à rappeler les éléments fournis sur les affiches, et à faire état de ce que ces binômes de candidats ont pu dire publiquement au sujet de l’éolien; s’ils y ont fait référence, ou non.

Chacun(e) se déterminera; mais nul doute que dans la vallée de la Riolle les éoliennes seront au coeur de l’élection. Tous les commentaires sont légitimes et vous sont ouverts.

L’image de titre du post est extraite du « Point »

2 réflexions sur “La Riolle au coeur de législatives”

  1. Merci François, tes commentaires basés sur la simple observation sont de bon sens. Ils nous laissent perplexes!..
    A l’heure du choix dans ce monde imparfait, il faudra essayer de discerner celle ou celui qui est capable de voir la beauté de la Riolle et de s’engager à la préserver du massacre évident de l’éolien.

  2. François UNGER

    L’heure des choix, écris-tu! Oui tout est là. L’ambiguïté, le double langage, le « en même temps », la réflexion permanente et légitime transformée en indécision chronique, tout cela revient à laisser les décisions aux pires: ceux qui ne doutent de rien, qui ne visent que le pouvoir et le fric, son visage le plus fréquentable. Combien aurait pu rapporter le tourisme en sud-Touraine sans les éoliennes? Moins que ce que les éoliennes rapporteront tout au long de la chaîne de production, d’installation et d’exploitation. le problème c’est qu’on écrase des petits acteurs locaux ( hôtellerie-restauration, culture, action sociale, artisans, et même agriculteurs), au profit de détenteurs de fonds de pensions internationaux qui comptent sur le prix des kilowatts éoliens garantis par l’Etat (et qui seront payés par la facture EDF des petits acteurs locaux) pour accélérer la mondialisation. Mais comment trouvent-ils des complices locaux?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

The maximum upload file size: 8 Mo. You can upload: image, audio, video, document, spreadsheet, interactive, other. Links to YouTube, Facebook, Twitter and other services inserted in the comment text will be automatically embedded. Drop file here