Source de la Riolle: la Catin contre Google?

Si l’on en croit certains documents officiels la source, de la Riolle se situerait sur la commune de La Chapelle Blanche Saint Martin, dans le « Bois de la catin ». Mais si l’on regarde les diverses cartes de la commune fournies par différentes administrations, on découvre bien vite que la Riolle pourrait avoir deux sources; ou plus même. Nous allons détailler le schéma ci dessous (Fig 1) pour étudier la question.

Notée en 1 sur ce schéma figure la source serait située dans le bois de la Catin, en limite de la commune de la Chapelle Blanche Saint Martin et de Bossée. C’est une zone qui semble riche en sources, qui pourrait aussi contribuer à l’alimentation de l’Echandon et de la Manse. En aval de cette origine on observe deux petits rus qui rejoindraient la Riolle avant qu’elle atteigne l’étang de l’Enfer, puis l’étang Neuf et enfin l’étang Fourché par sa branche nord.

En 2 et 3 on trouve les origines de deux petits ruisseaux qui se réunissent à l’est de la D50 (vers les Saulquins) pour venir la traverser en bas de la Croix Guimas, avant de rejoindre l’étang Plat puis la branche sud de l’étang Fourché. Ces apports aquatiques rejoignent donc ceux venant du Bois de la Catin dans l’étang Fourché. Cette confluence globale expliquerait pour certains que l’origine véritablement identifiable de la Riolle serait le point d’évacuation de l’étang Fourché, son déversoir, en face du Château de Grillemont, noté 6 sur la Fig 1. C’est d’ailleurs cet endroit qui est désigné comme source de la Riolle sur la carte de la Préfecture d’Indre et Loire (Fig 2), et où l’on trouve effectivement les premiers panneaux indicateurs signalant la Riolle. (Fig 3 et 4)

Les deux ruisseaux qui alimentent les différents étangs que nous venons d’évoquer sont identifiables dans des grosses buses pour passer sous des routes. Le premier, venant du « Bois de la Catin », passe sous la voie communale n°15 à la Houssaie. Le second sous la route départementale D50. Pourtant, le nom de la Riolle n’est pas indiqué au passage sur ces routes. Ceci confirmerait que la Riolle ne débute donc qu’en aval de l’étang Fourché.

Cependant, une seconde option est envisageable en regardant les cartes de Google Maps et le site Google earth (Fig 1 et 5), la Riolle aurait sa source en limite du bourg de la Chapelle Blanche Saint Martin, quelque part dans la zone du terrain de football (notée 4 sur la Fig 1). En tout cas, sur ces cartes la Riolle est clairement identifiée, et ne passe pas par l’étang Fourché. Sur la Fig 5 (à partir d’un point noté 1 entouré en rouge), nous avons placé des points rouges sur le cours de la Riolle tel qu’il est identifié sur Google. Elle rejoint en bas du « Puits Berault », un affluent venant de l’étang Fourché (figuré par des marques blanches à partir d’un numéro 2 entouré de blanc sur la même Fig 5). Cette version est contradictoire avec l’origine officielle de la Riolle au déversoir de l’étang Fourché, tel que nous l’avons rappelée ci dessus.

Une autre proposition, ou, plus exactement, une suggestion complémentaire, pourrait être faite en observant différents documents, dont la carte d’Etat Major au 1/25000 de Ligueil, ou la carte IGN Géoportail de Sainte Maure, ou la carte du Ministère de l’Agriculture et de la Pêche, sur lesquelles figurent le Riolle et la commune de La Chapelle Blanche Saint Martin.(Fig 6, 7 et 8). Sur ces cartes, le cours d’eau qui correspond à celui intitulé « la Riolle » sur les cartes de Google (Fig 6), ne débute pas derrière le terrain de football mais remonte jusqu’à « la Folie ». (zone notée 5 sur la Fig 1, ou notée 1 sur les Fig 7,  8 et 9 )

La zone notée 5 sur la Fig 10 correspond au hameau de la « Brosse ». La Riolle, orientée vers le nord, passe sous la route qui relie le groupe de maisons à la D50. Une marre permanente (ou un bassin) est située le long de la Riolle, sans y être attenante. (Fig 11, 12, 13)

Fig 10: Notés de 1 à 5, lieux de passages d’un cours d’eau qui constituerait la Riolle (selon Google earth son début se ferait à la place signalée par l’astérisque)

Dans les zones notées 4 et 3, au nord du terrain de football, la Riolle s’établit dans des zones plus larges même si elles sont souvent recouvertes par des arbres. Seule la zone 3 est découverte et le sol très meuble, comme si une nappe d’eau y stagnait plus ou moins.

Fig 14 à 18: Zones boisées, plus ou moins humides, (entre les zones notées 2 et 3 sur la Fig 10) matérialisant le trajet de la Riolle dans la partie nord-est du terrain de football. Ces zones reçoivent les écoulements venant d’une réserve d’eau plus importante (matérialisée par une astérisque sur la fig 10)

C’est à partir d’un petit confluent de ruisseaux ou de fossés que Google identifie la Riolle (nous avons placé un astérisque jaune sur la fig 10 pour le matérialiser). Ce petit confluent constituant en effet une réserve assez importante, et on peut s’interroger quant à son approvisionnement en eau relativement permanent; mais nous l’avons vu à sec. L’eau provient à ce point, d’une part, par un fossé longeant (d’est en ouest ) le coté nord de l’ancienne route (ou voie ferrée?) qui aboutit à l’ancienne gare SNCF de La Chapelle Blanche Saint Martin, et d’autre part, par un autre fossé qui longe les Etablissements sm-franck (direction sud-nord). C’est ce fossé qui gagne ensuite la zone de la « Folie ».  Fig 19, 20, 21, 22 et 23.

Après avoir franchi l’ancienne voie, le cours d’eau est toujours visible en amont en longeant les Ets. sm-franck jusqu’à la route D97. A cet endroit une buse sous la D97 laisse passer le filet d’eau qui vient de la « Folie ». Fig 24, 25, 26, 27 et 28.

Le faible cours d’eau remonte à travers des broussailles jusqu’à une sorte de mare située au nord de la maison située au 20 rue de la Folie. Cette mare semble quasi-permanente ce qui laisse à penser qu’elle pourrait être l’expression d’une petite source ou l’aboutissement de diverses circulations d’eau plus ou moins maîtrisées. Faut-il y voir la source de la Riolle?

La source de la Riolle est elle, comme Google la situe, un peu plus en aval, au bord de l’ancienne voie de chemin de fer?

Ou faut-il considérer que ces questions sont nulles et non avenues compte tenu du fait que la source de la Riolle se trouverait de l’autre coté de la commune (Bois de la Catin ou Grillemont) ?

Voila donc un dilemme insoluble:

Officiellement on nous dit que la source de la Riolle se situerait dans le bois de la Catin. Mais l’endroit est difficile à identifier et aucune pancarte ne matérialise la Riolle à son passage à la « Houssaie ». Est-ce bien la Riolle?

La Préfecture (mais pas seulement) dit que la Riolle prend sa source dans l’étang Fourché de Grillemont; des panneaux indicateurs le signalent. Mais l’eau de l’étang Fourché vient d’endroits multiples (dont le ruisseau venant du Bois de la Catin). Peut-on considérer un étang comme une source?

Enfin, si rien n’autorise Google à se parer de prérogatives officielles en matière d’administration des territoires, force est de constater que sa description de la Riolle est facile à suivre et observer. Mais il faut s’interroger sur la pertinence de ce que le géant du net illustre comme la source de la Riolle, puisque le cours d’eau prenant naissance à la « Folie », et identifié comme tel sur les cartes de l’IGN, de l’Etat Major ou du ministère de l’Agriculture, prolonge vers l’amont ce que Google avait interrompu aux environs du terrain de football. Si la Riolle vient de ce coté de la commune, sa source n’est-elle pas à la « Folie »?

Devant de telles distorsions de définitions de la source de la Riolle nous restons dubitatifs. D’autant que les avis de la Mairie de la Chapelle Blanche, d’une part, et de la Propriétaire de Grillemont d’autre part, sont différents, même si l’un et l’autre éliminent l’option de Google.

Source de la Riolle pour la propriétaire du château de Grillemont le 27 février 2021 « Pour mon grand père géologue, la Riolle nait dans l’étang Fourché où elle a une source vers la pointe dite du « Cap ». Depuis, la version du ruisseau sous la D50 est apparue mais nous ne connaissions pas encore celle de la Catin, ni celle de SM Franck…Donc il y a mystère aquatique ». Signé: Chantal de Saint Seine

Source de la Riolle pour la Mairie de la Chapelle Blanche le 3 Mars 2021 « Je vous précise que la source de la Riolle commence à Grillemont (Le Bois de la Catin) et non vers le stade (comme indiqué sur certains plans) » Pour le maire,  Martine Tartarin, Lucie Fétiveau.

Et que toutes celles et ceux qui ont des informations n’hésitent pas à les communiquer dans les commentaires ouverts ci dessous. Merci

 

4 réflexions sur “Source de la Riolle: la Catin contre Google?”

  1. Bonjour, Votre enquête est intéressante et vous permet de mettre en évidence les grosses bourdes d’un certain cite internet concernant la source et le cours de la Riolle. Effectivement notre Riolle, comme de nombreux ruisseaux, possède plusieurs sources qui alimentent son cours tout au long de son parcours. Sa source principale se trouve dans l’étang Fourché dans le Domaine de Grillemont. D’autres sources dans Grillemont rejoignent le cours d’eau principal. Au Nord ; Nord Est et Est de La Chapelle Blanche St Martin, un vaste plateau contribue à alimenter en hiver en eaux de surface les différents étangs et plans d’eau que vous décrivez. Le sol argileux facilite la rétention de l’eau dans ces nombreux plans d’eau. Un réseau de fossés que vous avez visité , décri et photographié, permet de guider les eaux pluviales vers les points de jonctions avec la Riolle. Tout ce réseau pluvial, parfois mal nommé sur certaines cartes, est alimenté en eau de manière abondante et surtout : occasionnellement. La pose des panneaux « Riolle » a été initié par notre service rivières du Bassin de l’Esves et de ses Affluents (dont la Riolle). Merci de votre attention. Michel.

    1. Merci de votre commentaire bien documenté. Savez vous d’où vient l’information de Google? A partir de quels documents ce site internet se permet-il de modifier des données géographiques et administratives validées?

  2. Deux remarques,

    1) La Riolle ne pourrait elle pas avoir plusieurs sources ?
    2) Il me semble que google réalise une tentative de détection de l’origine du cours (technique, et effectivement, possiblement fausse), pas une ingérence politique pour modifier les données géographiques et administratives validées. Il ne faut pas voir le mal partout.

    1. Merci de vos remarques pertinentes. oui la Riolle a sûrement plusieurs sources comme le laisse entendre le commentaire de Michel Taupin. Pour l’autre point que vous soulevez qui est très important je pense écrire prochainement un article sur le sujet. Il ne faut certes pas voir le mal partout, mais il est tout de même un peu fort de café qu’une entreprise mondiale se permette sur la seule foi de ses propres instruments, d’invalider, sans possibilité de discussion, des données validées depuis des siècles par des populations sérieuses et impliquées dans leur propre histoire.
      Oui je vais vous proposer un post sur ce sujet.
      Merci de l’intérêt que vous portez à ce blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

The maximum upload file size: 8 Mo. You can upload: image, audio, video, document, spreadsheet, interactive, other. Links to YouTube, Facebook, Twitter and other services inserted in the comment text will be automatically embedded. Drop file here